Approche Agile : Le leadership serviteur

L’un des ingrédients clef de l’approche Agile est son mode de leadership. Le leader de l’équipe n’est pas la personne qui ordonne, contrôle et décide à la place de l’équipe. Au contraire, le leader Agile donne davantage de pouvoir à son équipe, met tout en œuvre pour lever les obstacles qu’elle rencontre et la protège des perturbations extérieures. On parle donc de leadership serviteur.

Nos projets deviennent de plus en plus complexes tant du point de vue technique que du point de vue des besoins fonctionnels à couvrir. De nombreuses décisions difficiles et pourtant structurantes doivent être prises avant et pendant le projet. Le leader n’est plus en mesure d’être omniscient et omniprésent. Il doit donc déléguer une partie de son pouvoir à son équipe afin de rester concentré sur l’essentiel, comme lever les obstacles rencontrés par l’équipe et protéger cette dernière des perturbations extérieures afin de garantir qu’elle soit pleinement productive. Il doit également s’assurer que la méthodologie adoptée est correctement appliquée aussi bien côté technique que côté métier. Au besoin, il doit coacher les personnes qui nécessitent un accompagnement en enseignant par l’exemple.

Donner à chaque membre de l’équipe le pouvoir d’exprimer son point de vue et influencer ainsi les décisions à prendre fait l’objet d’un excellent levier pour parvenir à la meilleure solution possible. La diversité de culture, d’expérience, de génération apporte une différence de point de vue permettant de voir les problèmes ou enjeux sous différents angles. La diversité est donc une richesse, un atout, elle est source d’innovation.

Il ne s’agit pas de basculer dans le chaos au sein duquel chacun y va de son point de vue et rien n’avance. Pour favoriser la convergence, l’équipe peut définir des valeurs fondamentales communes et sa mission. Si ces valeurs demeurent communes, la divergence de point de vue est alors une richesse permettant de faire de meilleurs choix au lieu faire tourner l’équipe en rond.

Le leader serviteur offre un cadre, des règles du jeu au sein duquel les membres de l’équipe (ou de la tribu à plus grande échelle) peuvent exprimer leur point de vue et participer aux décisions. La rétrospective est bien sûr un lieu d’expression et de décision tout comme la mêlée. Les décisions se prennent par consensus (tout le monde dit oui, ce qui est parfois difficile) ou par consentement (personne ne dit non). Lorsque le leader souhaite orienter l’équipe vers une autre direction, c’est à lui de convaincre comme les autres membres de l’équipe. Mais un leader qui applique les principes évoqués bénéficie d’un respect durable, la confiance est réciproque et l’équipe (ou tribu) se montre réceptive aux orientations proposées. C’est cette même confiance qui permet à un membre de l’équipe de révéler une difficulté qu’il rencontre plutôt que de la masquer (par peur des représailles), ce qui fait du leader serviteur un leader averti.

À propos de Hicham AIT BASLAM

Une expérience de 16 ans, passée dans le conseil et le management de grands projets complexes à dimension internationale impliquant des équipes pluridisciplinaires et hétérogènes culturellement, à traiter de problématique d’intégration (FrontOffice, BackOffice) et d’architecture SI, d’alignement du SI sur la stratégie de l’entreprise, d’amélioration continue de la qualité, des process de delivery et la performance des équipes. Elle est constituée sur le terrain par la direction de nombreux centres de delivery et programmes de la phase amont jusqu’à la réalisation et livraison, marquée aussi par la Transformation et Refonte de plusieurs SI Stratégique, par le redressement de projets informatiques en difficultés, Business développement de plusieurs SSII, développement de nouvelles offres sur le marché. Toutes ces expériences m’ont permis d’avoir une vision générale des systèmes d’information éclairés sous différents angles et sur les solutions globales à haute valeur ajoutée. Mon expérience, en tant que directeur de projet, manager « évangéliste » de l’agilité, et compte tenu de ma croyance profonde dans les valeurs de l’agilité pour les petites, moyennes ou grandes organisations, m’a conduit à travers la France et l’Afrique. J’ai eu suffisamment de chance pour être impliqué dans de vraies mutations organisationnelles et transformation SI basées sur les disciplines et les pratiques du manifeste Agile et l’approche DevOps. Aujourd’hui, je me positionne dans le management de business unit, centre de delivery, la direction des projets à fort dimension (Internationale, Managériale, Business, Technologique), je me consacre entièrement à accompagner de grands comptes à réussir la transformation de leur SI, la transition vers l’agilité et à la traduction de la vision stratégique en résultat.

Publié le 11/05/2013, dans Industrialisation, Management Agile, Méthodes Agiles. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :