Réflexion

Les jardiniers maîtres de leur outillages sachant tailler les arbres comme il se doit. L’ensemble devient alors harmonieux. Chacun doit prendre conscience des interdépendances des blocs, des quartiers du SI et des potentiels ou limites des sous-ensembles de l’édifice global.

Trouver l’équilibre entre les objectifs de l’urbaniste (Aligner le SI dans son ensemble avec le métier, créer des composants réutilisables par d’autres projets, mettre en oeuvre et utiliser des référentiels et des processus transverses), et le responsable d’une application qui ne se préoccupe que de répondre aux besoins de son commanditaire.

Pour avoir un système d’information intégré, il faut arrêter de construire des applications qui sont spécifiques à une petite classe d’utilisateurs. À la place, il faut construire un et un seul système d’information d’entreprise qui soit aligné avec les concepts premiers de l’entreprise considérée dans son entier.

Publicités

Publié le 18/09/2012, dans Architecture SOA, SI Agile, Urbanisation. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :