Urbanisation SI : le concept de macro-objet

Un bloc est propriétaire de ses données et des ses traitements, c’est à dire que les structures internes des données et des traitements qu’il contient sont masquées pour les autres blocs. Un bloc ne peut accéder aux données encapsulées dans un autre qu’en faisant appel aux services que propose celui-ci. Un bloc est en quelque sorte un macro-objet puisque comme un objet (au sens de du concept orienté objet), il regroupe à la fois des données et des traitements permettant de les manipuler.

La séparation du système d’informations en blocs possédant ces caractéristiques permet de :

  • limiter la portée des maintenances en cas de changement de structures de données;
  • rendre neutre vis-à-vis du système d’information une modification dans les traitements du bloc;
  • rendre possible une refonte progressive totale ou partielle du système d’information.

A la frontière de chaque bloc, les échanges avec l’extérieur se font au moyen d’interfaces publiques que l’on appelle des prises.

Publicités

Publié le 20/10/2011, dans Architecture SOA, SI Agile, Urbanisation, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :