Une approche holistique s’impose

La SOA, approche architecturale d’une problématique plus vaste, n’est qu’une partie de la réponse, et ne peut donc être abordée seule. Un projet SOA doit s’inscrire dans la stratégie que l’entreprise soutient grâce à une architecture claire, souple et réactive. La SOA est donc un moyen, et non une fin en soi. Un projet SOA géré comme un projet informatique banal est voué à l’échec. Un échec mortel, car il n’existe pas de deuxième chance de convaincre l’ensemble des directions générales, financières et métier de révolutionner encore l’architecture du SI. Une SOA mal née et mal gérée risque de rigidifier ce qui doit être assoupli et de complexifier ce qui doit être simplifié.

Publicités

Publié le 22/10/2009, dans Architecture applicative, Architecture SOA, SI Agile. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :