DevOps, ce qu’il faut retenir !

À l’heure actuelle la mouvance DevOps est à la mode, comme les méthodes Agile en fait. Sauf que dans bien des organisations la transition vers une mouvance DevOps est un échec patent. À défaut d’une démarche commune, top-down et sponsorisée, les initiatives DevOps se heurtent à d’inévitables divergences entre les équipes en charge de l’infrastructure, des tests, de la gestion de projet, du développement et de l’exploitation qui sont susceptibles de complètement paralyser les processus. Sans un plan unifié, chacun finit par avoir des priorités différentes et souvent conflictuelles.

Alors que le modèle DevOps continue sa révolution, on constate la difficulté de cette évolution, y compris dans la manière dont chacun perçoit les bénéfices et avantages du DevOps. Ainsi, le développeur mettra en avant l’intégration continue, la simplicité de maintenance du code ou l’automatisation des tests. Un ingénieur de production IT plaidera en faveur l’automatisation des déploiements d’infrastructure et l’optimisation des environnements facilitée par la mesure et le décisionnel en temps réel. Et tout cela est absolument vrai. Cependant, chacun raisonne encore en fonction des frontières traditionnellement préétablies au vu de leurs attributions respectives. Rapprocher développement et production ne va pas de soi. Chacun doit comprendre l’autre et collaborer pour accélérer la mise en production. Indispensable à l’entreprise agile, DevOps repose essentiellement sur des facteurs humains.

Je constate toujours que beaucoup d’entreprises réduisent et assimilent DevOps aux outils. Rappelez-vous toujours que le déploiement de divers outils, aussi pertinents soient-ils, ne sert à rien si les équipes informatiques freinent des quatre fers à l’idée de se répartir différemment les tâches et les rôles. Des équipes mixtes deviennent indispensables, avec des personnes à même de communiquer au maximum : des équipes DevOps, et non pas Dev +Ops.

Pensez svp dans votre démarche DevOps

  • Dépasser la notion des silos techniques d’automatisation, à l’automatisation du pipeline avec des équipes centrées sur le produit travaillant sur l’ensemble du pipeline, de l’engagement au déploiement.
  • S’assurer que les équipes de développement et de production partagent non seulement des informations, mais surtout une vision et une culture communes de collaboration et via des processus très automatisés. Un fort changement culturel s’impose, avec une forte volonté affichée par la DSI et la direction générale de l’entreprise.
  • Avoir une vision claire de sa stratégie DevOps et surtout d’avoir la capacité à embarquer vos collaborateurs avec vous sur le chemin de cette transformation. Attention toutefois à ne pas laisser vos parties prenantes sur le côté ! La transformation DevOps de votre organisation suppose d’avoir une vision à 360°.
  • De croire que c’est sur le capital humain que repose les leviers d’optimisation et d’innovation.

Rappelez-vous que le modèle DevOps n’est ni une technologie, ni un processus, ni même un groupe de personnes, c’est une attitude de coopération et de changement.

Et pour finir, je pense qu’il est temps de repenser notre philosophie d’ingénierie et de construction logiciel, de tenir réellement les promesses d’accélération du time to market et de ne pas s’égarer dans des usines à gaz ou des sentiers à risque. Faisons simple, utile et utilisable, universel et personnalisé à la fois, facile et sécurisé. Il ne suffit pas simplement de réduire les dépenses informatiques, il faut réinvestir dans la croissance et la transformation pour offrir plus de valeur.

Demain, les petits poissons agiles survivront bien mieux que les baleines. Les « dinosaures » doivent redevenir des souris capables de faire preuve d’agilité dans ce nouveau monde digital.

Publicités

DevOps, ce qu’il faut retenir

Le modèle DevOps connaît depuis quelques années un succès fulgurant dans le monde IT et continue de transformer la manière de développer, déployer, surveiller et gérer les applications et de modifier l’infrastructure sousjacente. DevOps ayant rapidement évolué d’un concept d’experts à une nécessité économique, les entreprises de toute taille doivent intégrer les outils et méthodes DevOps.

Alors que le modèle DevOps continue sa révolution, de nombreuses entreprises observent de loin, avec curiosité, en tentant de comprendre de quoi il s’agit. Certaines ont sauté le pas mais n’ont pas encore réussi à en profiter pleinement. Une certitude, toutefois : il est beaucoup plus difficile de réussir la mise en œuvre d’une approche DevOps si votre DSI ne saisit pas son importance ou la manière de l’adopter efficacement.

On constate la difficulté de cette évolution, y compris dans la manière dont chacun perçoit les bénéfices et avantages du DevOps. Ainsi, le développeur mettra en avant l’intégration continue, la simplicité de maintenance du code ou l’automatisation des tests. Un ingénieur de production IT plaidera en faveur l’automatisation des déploiements d’infrastructure et l’optimisation des environnements facilitée par la mesure et le décisionnel en temps réel. Et tout cela est absolument vrai. Cependant, chacun raisonne encore en fonction des frontières traditionnellement préétablies au vu de leurs attributions respectives.

L’évolution culturelle sévère d’autant plus difficile que chacun doit faire évoluer ses repères. Ainsi, il ne s’agit plus de déterminer uniquement qui va désormais assumer telle ou telle tâche, mais de faire en sorte qu’elle sera assurée de façon optimale pour parvenir au plus vite et de façon optimale au résultat. Les objectifs des deux camps doivent être alignés, les outils partagés ainsi que les processus et les métriques.

À l’origine, l’approche DevOps était de réunir développement et opérations, mais ce concept a évolué bien au-delà d’une vision purement informatique. DevOps met en œuvre des logiciels, des applications et la prestation de services technologiques. Dans l’environnement digital actuel, cela n’est plus réservé au département IT d’une entreprise, mais touche l’ensemble des départements.

Rapprocher développement et production ne va pas de soi. Chacun doit comprendre l’autre et collaborer pour accélérer la mise en production. Indispensable à l’entreprise agile, DevOps repose essentiellement sur des facteurs humains.

%d blogueurs aiment cette page :